LES PATHOLOGIES DE LA MAIN

Bien évidemment, seules les principales pathologies de la main sont ici décrites.

 

Le syndrome du canal carpien est la pathologie la plus fréquemment rencontrée en consultation. Il correspond à l'écrasement du nerf médian dans le creux de la main donnant la sensation de "fourmis" et de perte de sensibilité dans les doigts. Il peut toucher aussi bien les hommes que les femmes quel que soit leur âge. 

 

La compression du nerf cubital (ou nerf ulnaire) au coude est fréquente et souvent associée au syndrome du canal carpien. Lorsque le coude est fléchi, le nerf peut être comprimé entre les muscles de l'avant bras et la partie basse de l'humérus (épitrochlée). Cela peut provoquer une perte de sensibilité dans le 5e doigt et une faiblesse de la main par fonte des petits muscles de la dextérité (les muscles interosseux).

 

Le doigt à ressaut se présente véritablement par un doigt en flexion qui claque lorsqu'on essaie de l'étendre. Ce phénomène est douloureux et entraîne progressivement une délamination des tendons fléchisseurs.

 

La rhizarthrose est l'arthrose de la base du pouce (articulation entre le métacarpien et le trapèze). Une simple immobilisation suffit dans la majorité des cas mais parfois une intervention est décidée en cas de douleur persistante.

 

La maladie de Dupuytren est la rétraction d'un ou plusieurs doigts due à l'épaississement de la peau dans la paume de la main et à la face antérieure du doigt. Les tendons sont intacts et la fermeture de la main est possible. C'est une maladie génétique peu douloureuse mais handicapante lorsqu'on ne peut plus poser sa main à plat sur une table.

 

Le kyste au poignet est une poche de liquide articulaire qui fait saillie sous la peau soit à la face dorsale du poignet, soit dans la gouttière du pouls. Une attelle guéri parfois le kyste mais il peut aussi disparaître spontanément. La chirurgie est indiquée en cas de gène persistante après plusieurs mois.

 

Les malformations de la main sont désormais visibles in utero grâce aux progrès de l'échographie. Les pathologies les plus fréquentes sont la syndactylie (doigts collés), la duplication du pouce (2 pouces et 4 doigts à 3 phalanges), ou l'absence de pouce. Le raccourcissement du radius ou du cubitus donnent des déviations à la main. Une consultation avec un pédiatre et un généticien est indispensable.  

 

Le kyste mucoïde est une poche de liquide articulaire à la face dorsale de l’extrémité du doigt. Il ne faut jamais percer cette poche car le risque d’infection (arthrite) est majeure et la récidive est inévitable. La principale cause est l’arthrose c’est-à-dire l’usure du cartilage. Souvent les douleurs sont tolérables et intermittentes. Le traitement de première intention est le port d’une orthèse sur mesure pour immobiliser l’articulation. En cas de douleurs intenses, de kyste disgracieux ou d’intolérance de l’orthèse, une intervention de résection du kyste est nécessaire. On associera à ce geste parfois une greffe de peau ou la fusion intentionnelle de l’articulation pour éviter une récidive.

 

Le tabac est mauvais pour la santé et donc pour les problèmes de main.

Centre de Chirurgie de la Main

18 rue des Roquemonts

14050 CAEN Cedex

 

 

02 31 43 31 12

 

 

Dr Thomas APARD

 

Dr Gilles CANDELIER